Éducation, culture et histoire d'Okayama

Éducation, culture et histoire d'Okayama

Éducation d'Okayama

Découvrez l'histoire de l'éducation des petites gens d'Okayama
à l'ancienne école de Shizutani, inscrite comme premier trésor national au patrimoine du Japon

Yamada Hokoku

  • yamada_fra

Yamada Hokoku (1805–1877) était un pédagogue et un vassal du domaine de Bitchu Matsuyama. Hokoku, en tant que sujet de ce domaine, a contribué à porter la réforme au sein du domaine oeuvrant à rembourser la dette équivalent à deux fois les revenus du domaine tout en accumulant une fortune équivalente en huit ans seulement. Ces initiatives intégrant entre autres le développement de produits de spécialité, l'amélioration du matériel agricole et la promotion de nouvelles industries avaient pour intérêt les gens du peuple. Hokoku qui était également pédagogue encouragea les petites gens à éduquer leur esprit et leur corps. Il fondait ses actions sur les philosophies du « Shiminbuiku » (qui enseigne que toutes les choses sont conçues pour les gens) et du « Shiseisokudatsu » (l'esprit de la cordialité et de l'affection). Le gouvernement demanda à Hokoku, durant les dernières années de sa vie, d'aider son pays, requête qu'il refusa pour se consacrer entièrement à l'éducation des enfants dans les écoles privés supplémentaires de sa ville natale, à l'école Shizutani et en d'autres lieux.

Château de Bitchu Matsuyama

  • 05
  • 06
  • 05
  • 06

YamadaHokokua servi au Château Bitchu Matsuyama, l'un des 12 châteaux du Japon et dont le grand donjon est toujours visible aujourd'hui. Le château culmine un sommet de 430 m. C'est la forteresse la plus élevée au Japon avec un donjon toujours existant. Connu comme le « château dans le ciel », le château Bitchu Matsuyama semble flotter sur une mer de nuages.

Culture d'Okayama

Explorez le Quartier historique de Kurashiki Bikan qui accueille le sommet des ministres de l'éducation du G7

Magosaburo Ohara

  • mago_fr

Magosaburo Ohara (1880–1943) était un homme d'affaire qui a contribué à la modernisation du Japon. Après avoir étudié à l'école Shizutani, Ohara repris les rênes de l'entreprise de son père et agrandit l'exploitation en diversifiant son activité : fibres, finances, électricité, et journaux. Ohara a consacré sa fortune personnelle, acquise grâce à des activités commerciales porteuses, à des projets non lucratifs ayant une visée d'intérêt public tels que des projets liés à la culture, l'humanité et le bien-être. En créant le Musée d'Art Ohara, lieu apprécié de nombreux Japonais et toujours un symbole de Kurashiki même aujourd'hui, Ohara a permis à un grand nombre de découvrir l'art occidental. Outre son engagement à protéger la santé et le bien-être des personnes défavorisées, il a contribué à la gestion d'orphelinats à Okayama et a également fondé l'Hôpital Central de Kurashiki.

Musée des beaux-arts d'Ohara

  • 05

Symbole du Quartier historique de Kurashiki Bikan, le Musée d'Art Ohara, un musée privé, expose des œuvres d'art occidental dans un édifice remarquable construit sur le modèle d'un temple de l'Antiquité. Basé sur la collection d'art personnelle de Magosaburo Ohara, un homme d'affaires d'Okayama, le Musée d'Art Ohara possède une importante collection de célèbres peintures tels que l'« Annonciation » du Greco et les « Nénuphars » de Monet.

Autres sites célèbres du Quartier historique de Kurashiki Bikan

Musée japonais du jouet rural
  • 06
Musée de l'artisanat et des arts populaires de Kurashiki
  • 07

Le Musée de l'artisanat et des arts populaires de Kurashiki est un ancien grenier à riz médiéval rénové qui présente différents arts populaires.

Jardin Shinkei-en
  • 08

L'ancienne villa de Magosaburo Ohara, un homme d'affaires de Kurashiki.

Histoire d'Okayama

L'histoire du Japon se dévoile au gré des différentes flâneries qui s'offrent aux visiteurs dans les rues et sites d'Okayama

Paysages urbains d'Okayama

Les visiteurs y trouveront des relais et des villes marchandes qui ont fleuri entre le 17èmeet le 19èmesiècle ainsi que les bâtiments rouges d'un village de montagne, toujours existants. Autrefois une des plus importantes régions productrices de « Bengala », un pigment de couleur à base de fer oxydé, Okayama est riche de nombreux paysages urbains où transparaît encore l'histoire du Japon. Ces lieux sont de nos jours encore habités par des personnes qui se consacrent à préserver et à faire vivre ces villes et villages historiques.
Venez flâner le long de ces magnifiques rues et découvrez les vies des habitants qui œuvrent pour transmettre les coutumes et les traditions à la génération suivante.

Relais de Yakage

  • 05

« Bengala » Fukiya

  • 06

Katsuyama, la ville aux noren (rideau de boutique)

  • 07

Joto, la ville du château de Tsuyama

  • 08

Immergez-vous dans le Japon du passé

Sanctuaire Kibitsu-jinja
  • 10
Château de Tsuyama
  • 11

Setonaikai (la Mer intérieure)

Appréciez les paysages de Setonaikai (la Mer intérieure) tout en admirant une superbe vue des nombreuses et magnifiques îles de la région

Attractions environnantes

Kojima, non loin du Mont Washuzan, est connue pour être le berceau du jean au Japon.
Les jeans de Kojima, où l'on trouve d'innombrables ateliers de confection de jeans, sont célèbres pour leur qualité dans le monde entier.

Rue des jeans de Kojima

  • 05

Musée du jean Betty Smith

  • 06

Ce site Internet a été créé par la Division des affaires internationales du Gouvernement de la Préfecture de Okayama.

Copyright Okayama Prefectural Tourism Federation. All Right Reserved.
Copyright Okayama Prefectural Tourism Federation. All Right Reserved.